LES PENS

Le père de Le Pen, qui était membre du FN, a réalisé deux interviews en avril 2015. Les interviews comprenaient des remarques controversées concernant la Seconde Guerre mondiale, et les minorités en France. Cela a provoqué une crise politique au sein du parti. Marine Le Pen a organisé un vote par correspondance demandant aux membres du FN de modifier les statuts du parti, y compris l’exclusion de son père. J-M Le Pen a mené sa campagne et la justice a annulé le vote. Le 25 août, le conseil exécutif du FN a pu voter sa disqualification du parti dont il était l’un des fondateurs il y a quarante ans. De nombreux observateurs ont remarqué la dépendance de Marine à l’égard de son plus fidèle conseiller, Florian Philippot, un ancien technocrate de gauche. Le FN a lancé un processus d’expulsion pour écarter les membres qui s’opposaient au changement au sein du FN sous la direction de Marine Le Pen.

Marine Le Pen a ensuite annoncé sa candidature à la présidence du conseil régional du Nord-Pas-de-Calais-Picardie aux élections régionales de 2015, bien qu’elle ait exprimé son regret quant à la proximité de ces élections avec la prochaine élection présidentielle. Le 6 décembre, elle arrive en tête avec 40,6 % des voix et le candidat socialiste (troisième avec 18,12 %) se retire et déclare son soutien à son adversaire de droite Xavier Bertrand, qui l’emporte avec 57,80 % des voix. Sa nièce Marion a également perdu, dans des circonstances similaires, mais par un montant encore plus faible.

2016-2017 : Deuxième course à la présidence

Article principal Élection présidentielle française, 2017

Candidat en tête dans les sondages


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.