13 juin 2013 Archives | FN 17 Federation Front National de Charente-Maritime

Alexis Corbière connait enfin ses « 15 minutes of fame »[1] ! Il écume ainsi les médias français et semble vouloir transformer Clément Méric en nouveau Guy Môquet, un autre symbole-martyr mythifié par la propagande communiste, comme l’a démontré Michel Onfray[2].

Corbière, fidèle à un parti qui a fait la preuve de son génie de la falsification des faits, s’en donne à cœur joie. Dans une interview accordée à Marianne (consultable sur le site du journal)  il ne se contente pas de réclamer à cor et à cri la dissolution des groupuscules d’extrême-droite, il veut la peau de TOUS les dissidents. Lisez plutôt : « Il y a eu chez beaucoup de médias un travail scandaleux qui a été accompli de dédiabolisation du Front national. »

Plus loin, c’est l’apothéose : « Tout de même, quand vous avez des locaux, des cafés, comme c’est le cas à Paris, où des conférences ont lieu au cours desquelles sont invités à parler des nostalgiques de régimes fascistes, ça n’est pas acceptable. Ne laissons pas ces groupuscules se retrouver par exemple dans des salles de sport et avoir le sentiment que finalement l’extrême droite est une opinion comme une autre. » Que demande ici Corbière sinon une épuration idéologique ? Autrement dit : un appel pur et simple à l’éradication de l’adversaire.

Ri7Corbière et Méluche autodafeurs Le garde rouge Corbière en appelle à l’épuration idéologique

Ceci ne doit pourtant pas étonner venant de l’extrême-gauche qui compte dans ses rangs des nostalgiques de régimes qui n’ont rien à envier au IIIe Reich (dont il fut un temps de bon ton de partager quelques idées et un pays : le totalitarisme, l’antisémitisme et la Pologne !). Orwell (un vrai militant de gauche, lui !) a  été autant inspiré par Staline qu’Hitler pour son roman 1984, c’est un signe !

Ces « paisibles » révoltés, sanctifiés pour leur rougeur d’esprit, sont pourtant eux aussi capables d’actions violentes et ne sont pas les oies blanches qu’on veut nous fourrer dans le crâne depuis la mort de ce jeune activiste d’extrême-gauche.

Dois-je dresser la liste des attentats et assassinats des Brigades rouges en Italie (dont certains membres « repentis » furent généreusement accueillis par la France mitterrandienne) ? Dois-je parler d’Action directe, de la Fraction Armée rouge (plus connue sous le nom de Bande à Baader) et des traînées de sang qu’ils laissèrent au hasard de leurs pérégrinations ? Dois-je enfin réveiller les mémoires endormies en rappelant que ce petit monde partait s’entraîner dans les camps de l’OLP, aux côtés de djihadistes ?

Depuis la fin de la Seconde Guerre mondiale, en France et en Europe, les groupuscules d’extrême-droite (que j’apprécie fort peu par ailleurs) ont-ils autant de victimes innocentes à leur palmarès que l’extrême-gauche ? Je pose la question. Mais on me répondra « Anders Breivik » ou « Oklahoma-City, le 19 avril 1995 » pour mieux étouffer les crimes de la Faucheuse rouge. L’extrême-gauche c’est comme l’islam (qui s’entendent souvent comme larrons en foire) : ce sont les oints du Seigneur pour nos médias stupides.

Estéban Morillo, s’il a porté la croix gammée (encore faudra-t-il le prouver autrement que par ouï-dire ou par souci d’alourdir son dossier en vue de le condamner d’avance – pratique courante chez certains !), ne mérite pas mon estime ; mais il mérite au moins d’être jugé sur les faits établis et pas les fantasmes du Parti de gauche et consort.  Les émotions désordonnées d’une bande de fanatiques qui hurlent après sa tête comme le peuple après celle du roi ne doivent pas entrer dans un tribunal…normalement ! La justice, on le sait, peut se montrer clémente quand il le faut : pour preuve, les condamnations dérisoires des vermines qui ont braqué une rame de RER à Grigny.

Hélas, Estéban a sûrement des ancêtres qui ont participé à la Reconquista entre 718 et 1492 : ça risque de le desservir !

Charles Demassieux

Source de l’article: http://feedproxy.google.com/~r/ripostelaique/znSM/~3/M6xfcA2Gg3Y/le-garde-rouge-corbiere-en-appelle-a-lepuration-ideologique.html

Front National
Marine le pen
Le Pen
Rassemblement National

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.