29 avril 2013 Archives | FN 17 Federation Front National de Charente-Maritime

affiche 22juin Pour Hollande et sa clique, les cons sont les Français qui défendent la France

Après avoir montré un rare mépris pour le peuple de France, en faisant voter, à la hussarde, la loi promulguant le mariage, l’adoption homosexuelle et tout ce qui suivra, Hollande et sa clique espéraient pouvoir respirer un peu. Et voilà que la femme la plus détestée de France, Christiane Taubira, se retrouve au milieu d’un nouveau scandale, avec le désormais célèbre « Mur des Cons » des dangereux idéologues du Syndicat de la Magistrature, qui, hasard, sévissent en nombre dans son ministère.

La Garde des Sceaux a beau, une fois encore, prendre les Français pour des imbéciles, en saisissant le Conseil Supérieur de la Magistrature, oubliant de préciser qu’y siègent trois membres du Syndicat de la Magistrature, la CGT, Mélenchon, les Verts ont beau volé au secours de leurs camarades, les syndicats de journaleux SNJ et SNJ-CGT ont beau lancer une véritable chasse aux sorcières contre Clément Weill-Raynal, soupçonné d’être l’auteur des images par lesquelles le scandale est arrivé, rien n’y fait, la pilule ne passe toujours pas dans l’opinion. Notre contributeur Jacques Guillemain ne résume-t-il pas l’ensemble du dossier, quand il nous adresse ces quelques mots :

Le « mur des cons », cette galerie de photos que le Syndicat de la magistrature exhibe dans ses locaux, ne serait qu’une « blague de potaches », si l’on en croit les explications alambiquées de ce syndicat de gauche. Comme si les juges, qui ont vocation à rendre une justice impartiale, garante de la paix civile de toute société avancée, étaient encore des collégiens immatures, donc pardonnables. Comme si l’insulte et l’outrance prêtaient à sourire. En fait, le masque est tombé et ce sinistre épisode est révélateur de l’état de délabrement de notre justice, qui s’est largement politisée depuis 1968, au détriment des victimes et au mépris de la neutralité, de l’objectivité et de l’équité, qui sont les fondements d’une justice impartiale. Il est clair qu’en France, le pays  qui se veut le champion des libertés et des droits de l’homme, mieux vaut ne pas être catalogué de droite si on comparait devant un tribunal. Comment des magistrats, qui défendent jalousement leur indépendance vis à vis de l’exécutif, mais qui sont entièrement dépendants d’une idéologie soixante-huitarde, pourraient-ils encore être crédibles aux yeux des citoyens ? Sur le mur des cons ne figurent aucun tueur, aucun violeur, aucun ennemi de la société, mais seulement des défenseurs du droit à la sécurité et des parents de victimes. Tout est dit. Car pour le SM, en fait, les vraies victimes sont les coupables que la société jette en prison. Décidément, notre France millénaire est bien malade.

Il suffit de lire le livre de Laurent Obertone, « La France Orange Mécanique » pour constater jusqu’où va la dérive de ces juges qui confondent idéologie et justice. On frôle parfois des verdicts racistes, quand on constate la différence de traitement, pour un délit semblable, entre les sanctions rendus à l’encontre d’ « Auvergnats » et de racailles islamisés. Ce n’est pas la dernière tuerie d’Istres, fruit d’un nouveau dysfonctionnement judiciaire, qui va améliorer l’image de notre justice aux yeux de l’opinion. Que dire de l’assourdissant silence de nos magistrats, de nos « anti-racistes » et des journaleux devant les propos du sympathique imam de la mosquée du Mirail, à Toulouse, encourageant ses disciples à tuer et à égorger de la meilleure façon !

Mosquée de Toulouse : quand vous tuez, tuez de la meilleure façon, quand vous égorgez, égorgez de la meilleure façon

Depuis quarante années, le Syndicat de la Magistrature est un rouage capital dans le changement de civilisation que les gouvernements successifs mettent en place, par une immigration massive, sans intégration, qui accélère l’islamisation de la France, et son ensauvagement.

Ri7Cons du SM et taubira Pour Hollande et sa clique, les cons sont les Français qui défendent la France

Avec de tels commissaires politiques, gare à nos compatriotes qui auraient le malheur de ne pas partager leur vision du multiculturalisme, de la mondialisation heureuse, de l’immigration chance pour la France et de l’islam, religion d’amour, de tolérance et de paix. Dans ce cas, le terrorisme intellectuel, mais aussi judiciaire, rentre en action. Ce que révèle l’affaire du « Mur des Cons », au-delà du fait qu’il faut être définitivement pourri pour insulter des familles brisées par la mort sordide d’un enfant, est justement l’utilisation de cette dictature de la pensée unique à l’encontre de tout mal-pensant.

C’est pourquoi le fait que le scandale éclate au grand jour est une nouvelle catastrophe pour Hollande-Taubira. Plus aucun verdict inique (comme en ont connu des rédacteurs de Riposte Laïque et leurs amis) ne pourra à présent être rendu sans qu’immédiatement le doute n’éclabousse l’ensemble de l’institution judiciaire, ce qui sera fort injuste pour nombre de magistrats exemplaires. Plus aucune de ces erreurs de procédure qui permettent, opportunément, de remettre en liberté trafiquants de drogue, clandestins ou multirécidivistes ne passera inaperçue. Quand un compatriote sera assassiné par un meurtrier qui devrait être en prison, c’est bien évidemment Taubira et ses complices du Syndicat de la Magistrature qui seront interpellés, et devront rendre des comptes. Alors qu’on multiplie des « Grenelle » qui ne servent à rien, il est temps de mettre en place de véritables états-généraux de la Justice, retransmis en direct à la télévision ou sur internet, où des milliers de témoignages mettront à nue toutes les dérive de notre justice, depuis des décennies.

Au plus bas dans les sondages, l’imposteur de l’Elysée se terre. Ses ministres annulent leurs déplacements. Ceux qui les maintiennent doivent le faire avec un déploiement de forces de l’ordre impressionnant. Ce gouvernement est aux abois, malgré la complaisance de la presse, au lendemain de l’affaire Cahuzac et de la grotesque divulgation des patrimoines de ministres, le plus souvent mensongers.

Dans l’intérêt de la France, Hollande et sa clique ne doivent pas finir leur mandat.  Il faut au plus vite de nouvelles élections. Nos compatriotes se sont massivement mobilisés, de manière exceptionnelle, en mettant deux fois dans la rue plus de 1 million de manifestants, en quelques semaines. Ils ont réussi cela malgré la propagande mensongère du gouvernement, les calomnies médiatiques, les provocations des Femen-Fourest-LGBT, les ridicules sous-estimations policières, et les tricheries du pouvoir. Ils ont incarné le peuple qui résiste à la dictature des bobos.

Mais il faut à présent, pour ne pas faire retomber la pâte, dépasser la seule question du mariage homosexuel, et démontrer qu’il y a donc bien une continuité entre le vote, aux forceps, de la loi Taubira, la continuation de l’immigration, en période où le chômage bat des records, la poursuite de l’islamisation de la France, l’ensauvagement notre pays, permise par la clique du Syndicat de la Magistrature et ses complices les faussaires de l’antiracisme, et la poursuite à marche forcée d’une Union européenne qui plonge les peuple dans la récession et la régression.

Hollande et sa clique, ce sont certes les ministres et dirigeants socialo-écolo, leur complice Mélenchon, mais c’est également tout un système. Ce sont surtout ces magistrats du Syndicat de la Magistrature assassins de notre Justice républicaine, ces pédagogistes fossoyeurs de notre école publique, ces experts truqueurs et ces journaleux manipulateurs. Cette clique, qui montre sa connivence dans l’affaire du Mur des Cons, veut en finir avec une France qu’elle méprise et des Français qu’elle n’aime pas. Ils préfèrent l’Union européennne et l’immigré. Pour cette caste, qui vit très bien dans les quartiers protégés d’une diversité qu’ils réservent aux plus modestes, les patriotes sont des cons racistes, des fachos et des beaufs. Ils les humilient dans les tribunaux (voir comment un procureur de la République a parlé au maire de Cousolre, ou un autre au conseiller régional Julien Sanchez), ils les insultent dans les médias. Ils roulent pour Hollande, et tirent des avantages de leur soutien à la gôche. Face à cette caste mafieuse, que faire ?

Ce 1er mai, il y aura, à Paris, la Manifestation traditionnelle du Front national, qui réclame la dissolution de l’Assemblée nationale, et celle, l’après-midi, des organisations syndicales. Le 5 mai, le rebelle préféré du système, Jean-Luc Mélenchon, défilera dans les rues de Paris en réclamant un grand coup de balai (ignorant sans doute que cela était également le mot d’ordre des Rexistes de Léon Degrelle, nazi belge). Au-delà de ce clin d’œil (imaginons que cela soit Marine Le Pen qui ait lancé ce slogan…), un grand coup de balai, ce n’est pas une dissolution, et là encore, Mélenchon montre à quoi il sert : canaliser le mécontentement à gauche, pour éviter que les déçus de Hollande ne rejoignent le camp des Patriotes. Le 5 mai également, les animateurs de La Manif pour Tous, dont la principale animatrice, Frigide Barjot, est de plus en plus contestée, appellent à une nouvelle manifestation, dans les rues de Paris…

Source de l’article: http://feedproxy.google.com/~r/ripostelaique/znSM/~3/UxYlkX0vk8Q/pour-hollande-et-sa-clique-les-cons-sont-les-francais-qui-defendent-la-france.html

Front National
Marine le pen
Le Pen
Rassemblement National

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.