1 mars 2014 Archives | FN 17 Fédération Front National de Charente-Maritime

municipales 2014 fn rbm 200x256 La racaille antifa ne nous intimidera pasCommuniqué de Wallerand de Saint-Just, candidat du Front National-RBM à la mairie de Paris

La permanence du Front National de Paris a, une fois encore, été vandalisée cette nuit par des individus qui se prétendent « anti-fascistes ». Ils sont en réalité anti-démocrates et anti-républicains. Au lieu de chercher à nous vaincre sur le plan des idées et dans les urnes, seul lieu légitime de la confrontation démocratique, ils ont eu nuitamment recours à une violence clandestine. Il y a quelques jours à peine, ils avaient en vain tenté d’empêcher la conférence de presse de notre candidat dans le 18e arrondissement, Philippe Martel, et l’intervention à Sciences-Po de notre candidat à la mairie de Paris, Wallerand de Saint-Just. De telles méthodes prouvent qu’ils refusent de s’inscrire dans le champ républicain.
Cette fois, dans leur odieuse tentative, ils n’ont pas hésité à mettre en danger la vie des Parisiens. Ne pouvant entrer dans nos locaux, ils ont collé quelques dérisoires affiches sur notre façade et, surtout, ils ont abondamment répandu de la colle gluante sur notre porte ainsi que sur la voie publique. Dans une rue en pente à double sens, ils ont délibérément rendu le trottoir glissant. Ils ont donc créé un risque de chute grave et une menace pour les plus fragiles.
Il est inacceptable que le ministre de l’Intérieur laisse agir impunément ces groupuscules extrémistes qui ne respectent ni les lois de notre démocratie ni les règles les plus basiques de la vie de toute société. A Rennes, à Nantes, à Paris, ils saccagent sans vergogne les lieux publics aux frais du contribuable. Il faut mettre un terme définitif à leurs actions qui créent un climat détestable digne des heures les plus sombres de notre histoire.
Nous exigeons la dissolution immédiate de ces dangereuses organisations et une condamnation ferme de leurs actions par les autorités publiques.
Pour le reste, cette hostilité aussi stupide que violente ne fait que nous renforcer dans notre conviction que la France a besoin d’un renouveau démocratique profond. Plus que jamais, nous appelons les Français à se mobiliser pour déposer le bulletin Front national – Rassemblement Bleu Marine dans les urnes, seul espoir de redressement pour notre pays !

Vive la République, vive la France !

___________

Communiqué de Philippe Martel, chef de cabinet de Marine Le Pen, tête de liste FN-RBM pour le 18e arrondissement

Les antifas ou le degré zéro de la démocratie

Je donnais hier après-midi une conférence de presse rue Labat, à Barbés, pour traiter du procès intenté par le MRAP à l’écrivain Renaud Camus ainsi que des problèmes soulevés par l’immigration de masse dans le 18e arrondissement.

Les conditions dans lesquelles s’est déroulé cet événement méritent d’être signalées.
Des affiches insultantes,diffamatoires et menaçantes,me traitant entre autres de « facho, escroc et mytho » avaient été placardées par les « antifas » aux alentours du lieu de rendez-vous. Afin qu’elles ne soient pas décollées,ces charmants jeunes gens, peu soucieux de la sécurité des passants,les avaient recouvertes d’acide.
Une demi-heure avant le début de mon intervention,une quarantaine d’« antifas » étaient rassemblés à proximité immédiate de la rue Labat. Scandant des slogans aussi agressifs que dépourvus de sens, ils contraignaient la police nationale à bloquer la rue,empêchant ainsi la plupart des médias d’accéder à la conférence de presse.
Au débat démocratique et au verdict des urnes,quelques agités ne représentant qu’eux-mêmes,préfèrent manifestement l’insulte,l’intimidation et, dés qu’ils en ont l’occasion, la violence.
Loin de nous décourager,ces pratiques nous confortent dans notre engagement et notre volonté d’aller au devant des habitants du 18eme arrondissement pour leur exposer nos idées et nos propositions.

 

Front National
Marine le pen
Le Pen
Rassemblement National

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.