2 septembre 2015 Archives – FN 17 Fédération Front National de Charente-Maritime

Communiqué de presse de Nicolas Bay, Secrétaire général du Front National, Député français au Parlement européen

Dans un entretien accordé hier à Europe 1 et I-Télé, Laurent Fabius a cru bon de s’en prendre aux autorités hongroises qui font ce qu’elles peuvent pour tenter d’endiguer le torrent migratoire qui se déverse actuellement sur l’Europe. En effet, alors que plus de 140 000 prétendus réfugiés sont entrés illégalement sur le territoire hongrois depuis le début de l’année, dont 50 000 pour le seul mois d’août, la Hongrie vient de faire poser une clôture de 175 km le long de sa frontière avec la Serbie. C’est en effet par la Serbie qu’affluent quotidiennement des milliers d’immigrés clandestins, faisant de la Hongrie une des principales portes d’entrée dans l’Union européenne pour les clandestins.

En réaction à ces propos qu’il a qualifiés de «choquants», le ministre hongrois des Relations économiques extérieures et des Affaires étrangères, Péter Szijjártó, a convoqué ce lundi un représentant de l’ambassade de France à Budapest. Pour l’homologue hongrois de M. Fabius, «il apparaît que certaines personnes en Europe sont toujours incapables de comprendre quelle pression stupéfiante et dramatique subit la Hongrie du fait de la migration via les Balkans de l’Ouest».

Le Front National dénonce les propos aussi irresponsables qu’injurieux de M. Fabius, visant un pays souverain qui protège les frontières extérieures de l’Union européenne. La Hongrie joue un rôle d’autant plus nécessaire que cette même Union européenne a aboli tout contrôle des frontières avec les funestes accords de Schengen.

Au lieu d’exiger que la Hongrie démantèle cette barrière, au lieu de continuer à donner des leçons aux autres pays européens, M. Fabius – dont on se souvient qu’il avait déclaré que les djihadistes du Front Al-Nosra, responsables de l’exil de nombreux Syriens, faisaient « du bon boulot » – serait bien inspiré de réfléchir aux moyens de défendre notre peuple face à l’immigration massive qu’il subit.

Front National
Marine le pen
Le Pen
Rassemblement National

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.