décembre 2013 Archives | FN 17 Fédération Front National de Charente-Maritime

7767913712 marine le pen florian philippot et steeve briois Municipales 2014 : les villes où le FN pourrait l’emporter

Marine Le Pen, Florian Philippot et Steeve Briois

Crédit : AFP

DÉCRYPTAGE – Comme à Brignoles, où un sondage le place en tête du scrutin, le FN pourrait faire de très bons scores voire conquérir plusieurs villes aux prochaines élections municipales.

À cent jours des municipales, la question est dans tous les esprits : le FN va-t-il créer la surprise ? Selon un sondage, 42% des Français pourraient voter pour une liste soutenue par le FN. Une aubaine pour Marine Le Pen qui veut faire de ce scrutin un tremplin pour réaliser un bon score au niveau national, assoir son influence et pourquoi pas propulser le FN au rang de « premier parti de France. » Mais le parti frontiste entend également en profiter pour ravir plusieurs municipalités importantes qui seront érigées en exemple.

Les villes où les ténors du FN pourraient devenir maires

Dans cette perspective, le Front national mise d’abord sur les villes où les grandes figures du parti vont se présenter. Tour d’horizon.

À Hénin-Beaumont, l’ex-cité minière devenue véritable fief du FN depuis que Marine Le Pen en a fait sa terre de combat aux législatives de 2007, le parti n’a cessé de progressé. Le secrétaire général du FN, Steeve Briois se présente en tête d’une liste où figure également la patronne du FN. Il est donné favori.

Frappée de plein fouet par le chômage et la désindustrialisation, Forbach a été identifiée comme gagnable par le FN. Le vice-président du parti, Florian Philippot, qui avait réussi à se hisser au second tour des législatives de 2012 dans la 6e circonscription de Moselle, se voit déjà ravir l’hôtel de ville.

L’ancien secrétaire de général de Reporters sans Frontières, Robert Ménard, se présente à Béziers, la seconde ville de l’Hérault, avec le soutien du Front National et de réelles chances de l’emporter. Un sondage pour Midi Libre le place au coude à coude avec le candidat UMP, avec 35% des voix.

À Saint-Gilles, une commune du Gard qui a déjà eu un maire d’extrême droite en 1989, le député FN Gilbert Collard croit qu’il peut l’emporter.

Déjà conseiller régional du Languedoc-Roussilon, le vice-président du FN, Louis Aliot a naturellement choisi de se présenter à Perpignan. Il a de fortes chances de se hisser au moins jusqu’au second tour.

Les villes où le FN peut capitaliser sur ses succès aux législatives

Sur un axe qui va de Béziers à Fréjus, le Front National a également déterminé une série de villes où il pourrait l’emporter au regard de ses très bons scores aux législatives. Parmi elles :  Beaucaire (Gard), Sorgues (Vaucluse) et Tarascon (Bouchez-du-Rhônes). Il compte également l’emporter à Carpentras, où Marion Maréchal-Le Pen a été élue députée en 2012 et Brignoles (Var), où après une victoire à la cantonale partielle d’octobre 2013, le FN est en tête des intentions de vote avec 53,9% des voix selon un sondage.

Plus largement, selon une étude réalisé par l’Ifop sur la base des résultats aux législatives, 77 villes de plus de 4000 habitants sont potentiellement gagnables par le Front National. Il s’agit en majorité de petites communes, mais des villes de plus de 20.000 habitants comme Aubagne, Cavaillon et Saint-Priest figurent également sur la liste.

Au-delà des mairies décrochées, le FN espère également arriver au second dans de nombreuses municipalités où une triangulaire pourrait semer le trouble. C’est notamment le cas à Montauban, Nice, Toulouse ou encore Marseille, où les reports de voix pourraient faire basculer les rapports de force gauche/droite.

Source: RTL.fr

email Municipales 2014 : les villes où le FN pourrait l’emporter

 

Front National
Marine le pen
Le Pen
Rassemblement National

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.