Royan Bleu Marine – Tribune libre Septembre 2016 – Front National Charente-Maritime

logo-royan
 » Il faut toujours dire ce que l’on voit « , jugeait Charles Péguy, et Albert Camus ajoutait :  » Mal nommer les choses, c’est ajouter au malheur du monde  » .
Si la large diffusion, par les médias bien-pensants, des photographies du corps du petit Aylan sur une plage de Turquie, et des blessures du petit Omran, dans une ambulance à Alep, ne semble pas poser problème à notre Député-Maire, celui-ci annonce le 28 Juillet dernier sur son Blog, avoir cosigné une proposition de Loi “visant à interdire, la diffusion des photographies et de l’identité des terroristes, sur internet et dans les médias”.

Au demeurant, il ne pourra pas être interdit aux jeunes actifs de voir et de dire ce qu’ils voient :
– 2015 : au 1er Janvier, fermeture de la Maternité
– 2016 : au Printemps, décision d’augmenter de 7,9% les impots locaux
à l’Eté, fermeture du groupe scolaire Jules Ferry.
Quels signaux négatifs, parmi d’autres, pour les jeunes couples !

Toutefois, le 11 Février 2016, lors de la réunion d’une commission municipale plénière consacrée aux locaux scolaires, Mme l’Adjointe à la Culture a déclaré : »Nous avons des afflux de populations, qui vont s’installer sur le territoire, qui ont des taux de natalité plus importants que les nôtres « .
Dans cette perspective, et fort logiquement, l’intéressée a prévu en Octobre, dans la programmation culturelle de la Ville, à l’attention du jeune public, un conte africain qui « interroge les usages de la société. Est-ce que partager un territoire implique forcément de se ressembler ? “. On ne saurait être plus explicite !

Suivre l’exemple de la Seine-Saint-Denis devient-elle l’ambition pour Royan de la majorité municipale ?

A vrai dire, il n’est peut-être pas si important de connaitre l’ambition de la majorité municipale pour notre commune, et presque qu’elle en ait une . Depuis le Printemps 2006, ce n’est plus le Maire de Royan qui est le Président de la Communauté d’Agglomération Royan Atlantique ( CARA ). Dix ans, déjà, que cette situation s’est progressivement traduite par l’effacement technique et politique de notre commune .

Le 28 Avril 2014, lors d’un vote de la CARA pour la désignation de son 6ème Vice-Président, le Député-Maire de Royan a été battu par son opposante socialiste au conseil municipal. Les conseillers communautaires ont ainsi infligé à l’intéressé un véritable revers sous forme de camouflet. Lors de cette même séance, ils ont complété leur mépris en faisant échec à la désignation de deux autres délégués de la majorité royannaise.
En cette année 2016, le Président de la CARA fera subir au Maire de Royan, et donc à notre commune, un nouvel affront portant sur le projet du multiplexe de cinéma. Début Mai, en tant que Maire de La Tremblade, membre de la Commission Départementale d’Aménagement Commercia
(CDAC), il émet un vote négatif sur le dossier présenté. Fin Juin, en sa qualité, cette fois, de Président de la CARA, il annonce, dans la presse locale, qu’il déposera un recours auprès du Tribunal Administratif, contre le permis de construire de ce multiplexe validé par le Maire de Royan .
Jusqu’aux prochaines élections municipales et communautaires (normalement en 2020), les Royannais peuvent, légitimement, craindre pire encore.
En effet, notre commune ne sera pas seulement humiliée, mais les dispositions de la Loi n° 2015-991 du 7 Aout 2015 portant nouvelle organisation territoriale de la république ( Loi NOTRe ), la relègueront à n’assurer qu’un rôle de plus en plus mineur. A titre d’exemple, à compter du 1er Janvier 2017, et malgré les belles paroles rassurantes de la majorité municipale, notre commune perdra, de Droit, sa compétence “Tourisme”, la complète gouvernance de son port et de sa zone d’activité commerciale.
Notre commune est dans une impasse (à vrai dire, c’est la France qui est dans une impasse).
A la question de savoir à quoi les communes serviront demain, afin de ne pas répondre : “à pas grand chose”, deux conditions devront etre réunies :
– Tout d’abord, et dès le Printemps 2017, conformément au programme d’une Présidente Patriote, une production législative de réorganisation administrative de la France, mettant, notamment, fin au millefeuille territorial, confus, onéreux et inopérant.
– Ensuite, la CARA ayant été dissoute, la construction d’une nouvelle association de communes volontaires, ayant localement une réelle communauté d’intérets, de desseins et de destin. Par exemple, sur le périmètre de la Côte de Beauté, une association allant des Mathes-La Palmyre à Meschers.

M.JOUY GERARD
Conseiller municipal de Royan
Secrétaire aux Elus FN17

Share Button

Front National
Marine le pen
Le Pen
Rassemblement National

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.