les Kabyles dénoncent l’inquisition et le salafisme

photo drapeau algerie Algérie : les Kabyles dénoncent l’inquisition et le salafismePlusieurs centaines de personnes ont déjeuné publiquement samedi à Tizi-Ouzou, en Kabylie, pour appeler au respect de la liberté de conscience et dire non à “l’islam radical”.

C’est un appel à la tolérance que d’aucuns ne manqueront pas de percevoir comme une provocation. Près de 500 personnes se sont réunies samedi à Tizi-Ouzou, en Kabylie, autour d’un déjeuner public pour dénoncer “les campagnes d’intimidation menées contre les non-jeûneurs” dans cette région de l’est algérien en cette période de ramadan.

“Il y a un climat de terreur qui règne contre ceux qui ne jeûnent pas” durant le mois de jeûne sacré musulman du ramadan, a dénoncé à l’AFP l’un d’eux. “Il faut que la religion reste du domaine du privé”, a-t-il ajouté en s’affirmant “musulman de tradition mais pas jeûneur”.
Lors d’une prise de parole, le président du Mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (MAK), Bouaziz Aït Chebib, a revendiqué “l’attachement ancestral” des Kabyles “à la liberté de conscience”. “C’est une réponse au courant d’un islam radical qui commence à supplanter l’islam tolérant pratiqué par les citoyens kabyles”, a-t-il expliqué sur le site maghrebemergent.com.

Cette liberté de conscience n’est pas partagée par le ministre des Affaires religieuses Bouabdellah Ghlamallah qui a qualifié cet appel au rassemblement de véritable “provocation”.

D’après le site Tout sur l’Algérie, une manifestation a également eu lieu samedi à Aokas, sur la côte est de Béjaia, en Kabylie, pour dénoncer “l’inquisition”, le “salafisme” et appeler à punir “les voleurs de milliards et pas les non-jeûneurs”.

En 2010, plusieurs non-jeûneurs avaient été poursuivis et condamnés à des peines de prison ferme pour non-respect du ramadan. Alors que la Constitution algérienne garantit la liberté de culte et ne prévoit aucune sanction contre ceux qui refusent d’observer le jeûne, les juges avaient invoqué l’article 144 bis 2 qui stipule qu’“est puni d’emprisonnement quiconque offense le Prophète et les envoyés de Dieu, ou dénigre le dogme ou les préceptes de l’islam.”

Source : france24.com

Source de l’article: http://www.nationspresse.info/algerie-les-kabyles-denoncent-linquisition-et-le-salafisme/

Soyez républicains, partagez svp !

  • more Algérie : les Kabyles dénoncent l’inquisition et le salafisme

Front National
Marine le pen
Le Pen
Rassemblement National

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.