Bourse : une rumeur de dégradation de la France fait chuter le CAC 40

L’hypothèse d’une dégradation de la France semble peu probable, mais la rumeur a suffi à faire passer la Bourse de Paris dans le rouge jeudi après-midi, à l’instar d’autres marchés européens. Arès un début de séance favorable, l’indice a brusquement décroché en début d’après-midi : à 15h50, le CAC 40 perdait 0,69 % à 3 217,86 points, dans un volume d’échanges de 2,64 milliards d’euros.

Dans la foulée, les taux d’emprunt de la France bondissaient sur un marché obligataire très nerveux. Les taux à 10 ans s’inscrivaient à 3,061 % contre 3,005 % mercredi soir, alors que jusqu’ici, ils étaient stables depuis l’ouverture.
A trois jours du premier tour de l’élection présidentielle, «la seule explication au repli est une rumeur de dégradation de la France», explique un vendeur d’actions parisien sous couvert d’anonymat. Cette hypothèse était jugée infondée par le vendeur alors qu’aucune des trois grandes agence de notation n’a menacé récemment d’une dégradation imminente de la France. «Cette rumeur sur la dégradation de la France n’est pas fondée. Il n’y a rien de neuf par rapport à cela auprès des agences de notation», a affirmé une source gouvernementale française à l’AFP.
Paris a déjà perdu son triple A auprès de Standard and Poor’s en janvier, rendant peu probable une nouvelle dégradation ce jour par l’agence qui a refusé de commenter la rumeur jeudi après-midi. Lundi, l’agence Moody’s avait dit ne pas prévoir de changement imminent de la note de la France, notée « Aaa », assortie d’une perspective négative. L’agence de notation Fitch a répété jeudi qu’elle n’envisageait pas de modifier la note triple A de la France avant 2013, ce qu’elle avait dit en janvier.
Du fait de la rumeur de dégradation, le marché parisien effaçait un début de séance lors duquel il avait pris plus de 1%, en ayant plutôt bien accueilli des emprunts de l’Espagne et de la France. Les valeurs bancaires faisaient les frais de ce retournement du marché, à l’image de BNP Paribas (-2,35 %), Crédit Agricole (-2;93 %) et Société Générale (-3,09 %).

Source de l’article: http://rss.leparisien.fr/item-1475794-2016640261.html

Be Sociable, Share!

  • more Bourse : une rumeur de dégradation de la France fait chuter le CAC 40   Le Parisien

Front National
Marine le pen
Le Pen
Rassemblement National

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.