En Egypte, les chrétiens sont victimes de la crise politiqueFN 17 Federation Front National de Charente-Maritime

des coptes egyptiens portent des portraits de la vierge marie durant les festivites de l assomption dans le village de dronka 307 En Egypte, les chrétiens sont victimes de la crise politiqueLes attaques contre les chrétiens se multiplient depuis l’éviction de Mohamed Morsi par l’armée. Des partisans des Frères musulmans s’en prennent en effet ouvertement aux coptes.

Les premières violences contre les coptes ont eu lieu juste après la déclaration d’Abdel Fattah Al Sissi, le chef des forces armées, annonçant que Mohamed Morsi n’était plus président. « C’est à Delga, une petite ville près de Minia, en Haute-Égypte, où 20 % de la population est chrétienne, que la première attaque a eu lieu. Des hommes ont pris d’assaut le centre social de l’église catholique. Ils l’ont saccagé, pillé, puis ont incendié le bâtiment », rapporte Isaac Ibrahim, chargé de la question des minorités au sein de l’Initiative égyptienne pour les droits de la personne, une association de défense des droits de l’homme.


Les violences ne se sont pas limitées à des dégâts matériels : le 4 juillet, alors que des hommes étaient en train de piller son magasin, un habitant copte de Delga a ouvert le feu sur les assaillants, tuant l’un d’entre eux. En représailles, ils ont tiré à leur tour et blessé la femme du propriétaire du magasin et deux autres chrétiens.

« On ne sait pas si les assaillants sont membres des Frères musulmans ou de partis salafistes qui les soutiennent, mais ce sont très certainement des partisans de Mohamed Morsi, furieux de son éviction », affirme Isaac Ibrahim.

Cette flambée de violences est loin d’être isolée. Depuis que l’ex-président islamiste a été chassé du pouvoir par les militaires, les attaques contre les coptes se multiplient dans tout le pays. À Marsa Matrouh, le 3 juillet, une église a été attaquée à coups de cocktails Molotov. À Dabawiya, un village près de Louxor, des affrontements entre chrétiens et musulmans ont fait quatre victimes coptes et un musulman, tandis que vingt-cinq maisons appartenant à des chrétiens ont été brûlées. Tous les coptes du village sont, depuis, réfugiés dans l’église. A El-Arich, dans le nord du Sinaï, un prêtre copte a été tué samedi : des hommes armés ont obligé le Père Mina Aboud Charouine, 39 ans, à sortir de sa voiture, avant de le tuer et de s’enfuir au volant du véhicule. Un copte a aussi été kidnappé à Rafah, près de la frontière avec Gaza.

Même si les Frères musulmans prônent une résistance « pacifique » au coup d’État et n’appellent pas leurs partisans à attaquer les coptes, ils sont indirectement responsables, par leurs discours, de ces violences. Plusieurs leaders du mouvement ont ainsi affirmé, ces dernières semaines, que les coptes étaient derrière le mouvement de protestation contre Mohamed Morsi.

Source : la-croix.com

Source de l’article: http://www.nationspresse.info/en-egypte-les-chretiens-sont-victimes-de-la-crise-politique/

Soyez républicains, partagez svp !

  • more En Egypte, les chrétiens sont victimes de la crise politique

Front National
Marine le pen
Le Pen
Rassemblement National

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.