La « guerre de territoire » se poursuit à Marseille

drogue 300x211 La « guerre de territoire » se poursuit à MarseilleSamedi après-midi, dans une zone relativement résidentielle de Mazargues (9e arrondissement), le pilote d’un scooter a tiré au moins à deux reprises avec une arme de poing sur un jeune de 20 ans se déplaçant à pied. Deux balles ont touché leur cible : une à l’abdomen, l’autre à la cheville.

La victime, originaire de la cité La Soude, dans le neuvième arrondissement, s’est effondrée, grièvement blessée. Elle était notamment connue des services de police pour infraction à la législation sur les stupéfiants, ce qui évidemment pousse les enquêteurs à penser qu’il s’agit d’un nouveau différend autour du marché de la drogue pour quelque indicible « guerre de territoire ».

La brigade criminelle de la police judiciaire, déjà en charge de nombreuses affaires similaires, a été saisie du dossier. Pour le procureur adjoint de la République de Marseille, Jean-Jacques Fagni, cette nouvelle fusillade « ressemble à ces punitions qu’on a observées ces dernières semaines ». Le 3 août, un homme de 25 ans avait été blessé par balle à moins d’un kilomètre de là, rue Aviateur-Le-Brix, tout près du boulevard Michelet. Deux jours plus tôt, une autre victime avait été touchée dans la cité Le Bengale, dans le même 9e arrondissement.

La fusillade d’hier aurait donc plutôt des allures d’intimidation, car la victime aurait aussi reçu un coup de crosse sur la tête. Il ne fait pas de doute que, si l’auteur des faits avait voulu achever sa victime, il en avait le temps. Pas de mort violente donc. Pas d’usage non plus cette fois de Kalachnikov, mais d’une arme de poing.

La victime a d’abord été médicalisée par les marins-pompiers, avant d’être transportée à l’hôpital Laveran, où les médecins devaient lui extraire les deux balles. Le pronostic vital n’est toutefois pas engagé. Quant à l’auteur des faits, il a pris la fuite dans une direction ignorée.

Source

Source de l’article: http://www.nationspresse.info/?p=182468

Soyez républicains, partagez svp !

  • more La « guerre de territoire » se poursuit à Marseille

Front National
Marine le pen
Le Pen
Rassemblement National

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.