Languedoc-Roussillon – France Jamet (FN) dénonce la schizophrénie de l’UMPSFN 17 Federation Front National de Charente-Maritime

France Jamet Languedoc Roussillon – France Jamet (FN) dénonce la schizophrénie de l’UMPSCe jour, vendredi 19 juillet 2013, France Jamet, présidente des élus du Front National au conseil régional de Languedoc-Roussillon, est intervenue en séance plénière afin de dénoncer la schizophrénie de l’UMPS, notamment en matière de plaisance et de lignes à grande vitesse.

Monsieur le président,

Je tiens à revenir notamment à propos de ce rapport et de cette charte que vous nous demandez d’adopter et d’abonder de 50 000 euros sur les symptômes d’un état permanent de schizophrénie socialo-hollandiste que ne lasse pas de nous inquiéter.

On a notamment relevé tout l’heure relativement au TGV.
Je tiens tout de même à vous rappeler aujourd’hui que si le TGV Nîmes-Montpellier-Perpignan a été remis en cause, c’est en raison de la politique d’austérité qui nous est imposée par l’Union Européenne et que tous les européistes umpistes ici ont cautionné et approuvé.
On ne peut pas être européiste et se plaindre ensuite d’avoir à renoncer aux projets structurants d’aménagement du territoire qu’une politique de 50 ans a délaissé et que l’Europe nous impose.

 

De la même façon, il y a une chose qui me surprend dans cette Charte, accompagnée d’une subvention de 50.000 euros.
Nous sommes parfaitement d’accord avec ce projet de soutien à la plaisance (qui a trop longtemps été amalgamée avec les loisirs au détriment de son aspect touristique et économique) même si la somme de 50 000 euros nous semble scandaleusement dérisoire.
Mais, ce qui nous semble plus grave encore, et c’est là que nous revenons aux symptômes schizophréniques de votre majorité, je tiens à vous rappeler que c’est le gouvernement Ayrault qui vient de flinguer la plaisance en faisant voter par l’Assemblée nationale, en catimini, ce 29 décembre 2012, une hausse de 25 % des tarifs pour les plaisanciers. Ce malgré un amendement qui avait été déposé en son temps par notre député Me Collard, qui exigeait que soit abrogée une disposition fiscale qui était particulièrement négative pour les ports de Méditerranée qui payaient beaucoup plus que ceux de l’Atlantique.
Vous savez que nous avons des collègues qui cumulent le mandat de conseiller régional avec celui de Parlementaire, arguant du fait que cette proximité permet une meilleure connaissance de nos territoires et donc de mieux appréhender leurs difficultés et mieux les défendre.
Or, j’ai observé, regardé, étudié les séances et l’adoption de cette loi n°2012-2510 du 29 décembre de finances rectificatives pour 2012 et j’ai constaté que tous nos parlementaires présents ici dans cet hémicycle ont voté d’une seule voix, d’une seule main ce projet.

Ma question est la suivante : A quoi sert d’avoir des élus « proches » du territoire et de nos problématiques s’ils acceptent de condamner nos ports méditerranéens, puisqu’ils le seront très certainement surtout par rapport à ceux de l’Atlantique ?
Je vous demande solennellement : A quoi servent nos collègues qui n’ont pas bougé le petit doigt pour empêcher l’augmentation de 25 % des tarifs plaisanciers et, d’autre part, à quoi servent 50 000 euros de subvention sur une Charte qui ne servira à rien puisque, parallèlement à cela, le gouvernement de Monsieur Hollande vient de tuer la plaisance en France ?

Je vous demande quelle est la sincérité de cette démarche ?
… (France Jamet s’apprête à s’adresser directement aux députés présents : Anne-Yvonne Le Dain, Fabrice Verdier et Jacques Cresta)
Françoise Dumas étant absente ce jour-là.
Les 3 parlementaires viennent de quitter précipitamment l’hémicycle…

C’est étrange, ils viennent de disparaître. J’ai donc dû poser la bonne question aux bonnes personnes… Je vous la pose donc directement Monsieur le président. J’attends une réponse.
Nous saurons, en tous les cas, nous en faire l’écho auprès des personnes intéressées, même si je n’ai pas l’heur de participer au Parlement de la Mer dont vous nous avez exclus, mais croyez-moi, nous aurions su porter la voix des acteurs économiques de notre territoire, de la Méditerranée, de la plaisance, de la pêche et des ports plus loin que n’ont voulu le faire les députés socialistes du Languedoc-Roussillon qui siégeaient ici.

Il faudra d’ailleurs, à un moment ou à un autre, que vous acceptiez que nous travaillions ensemble sur ces projets qui ne supportent pas de clivage politique et appellent à la prise en compte de l’intérêt général et de nos concitoyens avant tout.
… (Jacques Cresta est revenu en hémicycle régional à 12h45 et Fabrice Verdier à 12h55. Pour se faire oublier, la pause fut longue.)

___________

Intervention de France Jamet sur le Budget supplémentaire

Monsieur le président,

Ce « petit » budget supplémentaire que vous nous présentez ne modifie qu’à la marge le budget primitif
Il apparaît donc que vous avez été très pessimiste (trop pessimiste ?) sur vos évaluations et prévisions budgétaires.
Mais aujourd’hui on peut dire que ce budget supplémentaire nous surprend tous agréablement et à plus d’un titre, à quelques restrictions près concernant les produits divers en hausse de 12,7 millions d’euros dont la moitié sont des trop perçus de l’Agglo et LRA, ce qui doit vous inciter à un peu plus de rigueur de ce coté-ci (1/6ème du budget) et les 1,5 millions offerts à Enjoy-Arena portés en investissement alors que nous savons tous parfaitement qu’ils ne seront jamais remboursés et que ces euros devront être inscrits en « Dépenses / Pertes et profits »;

Nous nous retrouvons donc avec 38 millions d’euros de disponibilités (1ère surprise) mais plus encore, au-delà des montants, (2ème surprise) c’est le bon usage des deniers publics dont vous faites montre qui a retenu toute notre attention.
10,7 millions consacrés à l’autofinancement. C’est bien.
16,6 millions en remboursement d’emprunt. C’est très bien.
des investissements sur les postes économiques, rural, soutien aux entreprises créatrices de richesse, etc… C’est parfait.
Que demande le peuple, que demande le Front National : pas autre chose.
Bravo !

En un mot comme en cent, ce budget supplémentaire bien que de faible amplitude démontre que vous avez essayé de redresser la barre.
Bien que dans l’opposition, nous avons même pensé voter « pour ».
Au regard de la crise actuelle, des besoins de nos compatriotes, un esprit objectif et consensuel doit tous nous habiter et nous porter à travailler ensemble tout empreints d’une sagesse budgétaire et d’une sérénité républicaine.

Seulement voilà, ce budget supplémentaire nous alerte aussi par certains points dangereux et l’optimisme béat frisant le déni de réalité qu’oppose Monsieur Hollande aux Français qu’il est en train de mettre sur la paille nous amène à pondérer notre enthousiasme.
L’austérité étant devenu le maître mot, la règle majeure et essentielle qui condamne la France sous les diktats de l’Union Européenne, cette politique délétère se répercute dangereusement sur notre région particulièrement fragile.
Et votre silence sur ce sujet est très inquiétant aussi.

– On relèvera ainsi que si la dotation de substitution à la fiscalité directe est en hausse de 3,7 millions d’euros c’est notamment grâce à la CVAE, et c’est aussi et avant tout un mauvais coup porté aux entreprises petites et moyennes qui fondent notre économie régionale et qui sont particulièrement touchées par la fiscalité galopante de notre pays et la crise qui s’installe.

– Si la dotation de l’Etat est en hausse de plus de 1 million d’euros, ce n’est pas « grâce » mais « à cause » de cette même fiscalité qui fait de la France le pays le plus taxé du monde (aux alentours de 56 %), plombe nos entreprises et encourage les délocalisations !

Alors que nous avons chaque fois été les seuls à dénoncer les taux maximums que vous infligiez à nos compatriotes sur la fiscalité indirecte et que nous avons maintes fois mis en garde, vous voyez bien que vous êtes aujourd’hui contraints de revoir vos prévisions à la baisse à hauteur de 2,8 millions d’euros.

Et, si le produit de la TICPE diminue pour l’essence, c’est que les Français les plus modestes ont renoncé à utiliser leur voiture et que leur pouvoir d’achat s’écroule,
Mais si le produit de la TICPE augmente pour le gazole, c’est que ce sont les professionnels qui vont être obligés d’en payer le prix fort et surtout les agriculteurs (dont la pérennité de nombreuses exploitations régionales est gravement remise en cause aujourd’hui, après des difficultés à écouler leur récolte et l’absence de soutien spécifique à cette filière que l’UE nous interdit de protéger), sans oublier les pêcheurs et les viticulteurs qui continuent de mourir dans l’indifférence générale, parlementaire et gouvernementale …

L’autre preuve des effets néfastes de la politique hollandiste dans le prolongement de celle de l’Ump tient dans les charges de structures : avec l’explosion de la hausse de la facture énergétique qui va cruellement impacter le budget des ménages et toutes ces admissions en non valeur que vous nous présentez prouvent bien que nos concitoyens sont au bout du rouleau.

Et alors que le débat national actuel porte justement sur ces charges de structure, sur des économies de fonctionnement, ou des suppressions de postes dans les services publics, le gouvernement s’apprête à créer un nouveau machin appelé le « Haut Conseil des Territoires », qu’a condamné Louis Aliot au regard de l’enchevêtrement des compétences, des gaspillages et de l’empilement coûteux de structures qui grèvent le budget de l’Etat et participent à une augmentation spectaculaire des impôts locaux.

« Si d’aventure » jurait François Hollande en 2006 dans un livre d’entretiens « Devoirs de vérité », « Si d’aventure une crise profonde se produisait ou des élections (législatives) intervenaient, contredisant l’élection présidentielle, nous en tirerions toutes les conséquences en quittant la présidence… »

Je crois qu’au regard des derniers sondages et de la crise économique et sociale dans laquelle l’Umps et l’UE ont plongé notre pays, les prochaines échéances électorales vont clairement montrer le chemin au président actuel.

Je terminerai donc par cette note vivement optimiste pour nos compatriotes demain : Vivement Marine !

Source de l’article: http://www.nationspresse.info/languedoc-roussillon-france-jamet-fn-denonce-la-schizophrenie-de-lumps/

Soyez républicains, partagez svp !

  • more Languedoc Roussillon – France Jamet (FN) dénonce la schizophrénie de l’UMPS

Front National
Marine le pen
Le Pen
Rassemblement National

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.