L’Assemblée nationale désertée pour sa dernière séance : à quoi sert-elle ?

Les vacances parlementaires françaises étaient–elles trop tardives ? Il faut le croire… car pour la dernière séance parlementaire de l’année, le jeudi 25 juillet, à 9h30… il n’y avait dans l’Hémicycle qu’un président de séance, le député écologiste de Paris, Denis Baupin et le ministre délégué au Budget, Bernard Cazeneuve. Et c’est tout.
Pas un seul des 577 députés élus en juin 2012. Tout un symbole.
La République s’est-elle effondrée ? Non…
Y’a-t-il eu un scandale médiatique tirant de leur torpeur estival les Français ? Non…
Et pour cause, cet épiphénomène illustre parfaitement, le fait que l’assemblée nationale française ne sert à rien…

L’assemblée nationale ne sert à rien, déjà parce qu’elle ne représente en rien la composition électorale et sociale du peuple français. Le mode d’élection écarte plus de 35% des électeurs, et cela, sans prendre en compte les abstentionnistes. S’il n’y avait les accords politiciens entre le PS et les Verts, ou le Front de Gauche, l’assemblée serait bipartite, comme au Royaume Uni ou aux USA. À titre de comparaison, la Douma russe, pour 4 fois plus d’habitants, comporte 100 députés de moins et sur les 450 députés élus, 225 le sont au scrutin majoritaire uninominal. L’autre moitié est élue à la proportionnelle de listes. Ces listes devant obligatoirement franchir une barre éliminatoire de 5 % pour avoir des représentants à la Douma.

Non représentative du corps électoral, l’assemblée nationale française n’est pas non plus représentative du corps social. On y trouve en effet, une sur-représentation des fonctionnaires et des enseignants, des journalistes… Peu de chefs d’entreprises et plus d’ouvriers ni d’agriculteurs. 55% des députés viennent du secteur public, la moyenne d’âge y est de plus en plus élevée et 80% d’entre eux sont des cumulards… Le système tourne sur lui-même, pour lui-même, avec ses propres agents.

L’illusion peut être maintenue parce que l’assemblée nationale n’est en réalité, qu’une chambre d’enregistrement des décisions déjà prises à Bruxelles. Les rapports les plus optimistes parlent de 75 à 80 % du volume des lois qui ne seraient que l’application pure et simple des directives européennes… Le pouvoir n’est donc plus au Palais Bourbon, mais à Bruxelles et ce sont les lobbys industriels qui le détiennent. L’obligation faîte à la France de commercialiser la pilule contraceptive de 4e génération, malgré les risques avérés, ou encore la suspension du moratoire sur les OGM en raison de sa non-conformité avec les directives européennes, l’ont encore prouvé cette semaine.

A quoi bon maintenir cette assemblée nationale, dès lors, et épuiser ces pauvres députés au point qu’ils ne puissent plus se traîner à la dernière séance avant les vacances ? Sans doute pour ne pas faire 577 chômeurs de plus, qui ne pourrait pas partir en vacances. Le budget annuel de l’assemblée nationale a été, pour 2012, de 541,7 millions d’euros, en hausse de 15 millions sur 2011. Chaque député coûte officiellement 22000 euros par mois à la collectivité nationale. Entre avantage en nature, retraite en or ou enveloppe annuelle, la gestion du patrimoine d’un élu n’est pas une sinécure…
Alors, si le contribuable français était moins râleur, il pourrait positiver, en se disant qu’en partant un jour plut tôt en vacances, ses députés disposent d’un jour de plus pour dépenser cet argent dans les commerces estivaux, les restaurants, les campings ou les loueurs de pédalos… à condition qu’ils passent leurs vacances en France, bien évidemment.

Source de l’article: http://www.prorussia.tv/L-Assemblee-nationale-desertee-pour-sa-derniere-seance-a-quoi-sert-elle_v462.html

Soyez républicains, partagez svp !

  • more LAssemblée nationale désertée pour sa dernière séance : à quoi sert elle ?

Front National
Marine le pen
Le Pen
Rassemblement National

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.