la fiabilité des Touaregs du MNLA reste à démontrerFN 17 Fédération Front National de Charente-Maritime

Depuis 24 heures, on nous affirme, en suivant les consignes de l’Élysée, que les Touareg du MNLA ont annoncé leur soutien à l’armée française pour lutter contre les groupes islamistes armés dans le nord du Mali. Forts de leur connaissance du terrain, les Touareg se disent prêts à « faire le travail au sol ». Sauf que leur fiabilité reste à prouver si tant est que l’Élysée ne nous mène pas en bateau sur cette affaire, comme sur d’autres…

Les rebelles séparatistes touareg du Mouvement national pour la libération de l’Azawad (MNLA) se sont dits prêts à soutenir l’intervention française au Mali en combattant les jihadistes dans le nord du pays. L’appui des Touareg du MNLA pourrait être une aide précieuse à une offensive internationale dans le nord du Mali contre des rebelles islamistes extrêmement mobiles qui connaissent parfaitement la zone. (source)

C’est bien vite oublier (ou délibérément passer sous silence), l’accord du 26 mai 2012, à Gao, quand Moussa Ag Acharatoumane a annoncé la fusion officielle de sa milice avec la faction islamique armée Ansar Dine dirigée par le Cheikh Lyad ag Ghaly, en vue de la création de la République islamique de l’Azawad. Pour mémoire, Moussa Ag Acharatoumane est le cofondateur du MNLA, groupe armé créé en novembre 2011 dans le Nord-Mali suite à l’arrivée massive des auxiliaires touareg de Kadhafi en fuite au moment de la chute du régime du guide libyen grâce aux bons soins de l’OTAN et de Nicolas Sarkozy qui préféraient voir s’installer en Afrique du Nord et au Sahel un chaos géopolitique comparable à celui d’aujourd’hui, plutôt que de chercher des solutions politiques plus cohérentes.

Source de l’article: http://www.nationspresse.info/?p=202569

Soyez républicains, partagez svp !

  • more Mali – Opération Serval : la fiabilité des Touaregs du MNLA reste à démontrer

Front National
Marine le pen
Le Pen
Rassemblement National

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.