« Entrer dans le système politique local »FN 17 Federation Front National de Charente-Maritime

lepen Marion Maréchal Le Pen : « Entrer dans le système politique local »

Elle a validé son Master 1 et s’accorde une pause dans ses études. Marion Maréchal-Le Pen, députée de la 3e circonscription et secrétaire départementale, évoque la stratégie du FN pour les municipales. Le front républicain semble voler en éclats. La dédiabolisation du Front est, elle, en bonne voie.

Le refus de toute compromission affirmé par l’UMP n’empêche pas certains élus locaux d’envisager ouvertement des alliances avec votre parti… C’est le cas en Vaucluse?
Marion Maréchal-Le Pen : Nous avons une approche très souple. Soit nous aurons des listes FN/RBM (Rassemblement bleu marine, ndlr), soit nous ferons des listes d’union qui ne seront pas forcément estampillées FN, soit nous apporterons notre soutien à des listes de droite comme Courthézon par exemple. L’idée c’est d’aller voir les maires sortants et de leur dire vous êtes un bon maire, un maire courtois à notre égard, avec un bon bilan, nous ne prendrons pas le risque de vous faire perdre votre place mais en contrepartie vous prenez trois ou quatre conseillers municipaux FN, sans forcément d’ailleurs qu’ils soient identifiés comme tels.

Cette stratégie politique va s’appliquer dans quelles villes ?
M.M.-L.P. : L’alternative aujourd’hui, c’est le FN. On s’installe progressivement dans le paysage, c’est une humanisation, on appelle à ce que de nouvelles têtes émergent. À Orange et Bollène, par exemple, nous ne présenterons aucune liste FN car ce ne sont pas des ennemis politiques. Pour Avignon, l’investiture sera accordée en septembre ou octobre et plusieurs pistes sont toujours à l’étude. À Cavaillon, Thibaut de la Tocnaye a été investi. À Pertuis, un nouveau responsable a pour mission de relancer la machine afin de constituer une liste tout comme à Vedène et aussi dans plus petites communes comme Malaucène ou Bédarrides. À Carpentras, Hervé de Lepineau sera présent avec une liste solide… L’objectif est vraiment d’entrer dans le système politique local et former les cadres de demain.

Et vous, en mars 2014, vous serez sur une liste ?
M.M.-L.P. : Je ne suis pas pressée de prendre ma décision. Je n’ai pas arrêté mon choix je ne sais pas si j’ai envie de me concentrer sur une seule liste. J’aimerais que le côté médiatique profite à d’autres listes, pourquoi pas présidente des comités de soutien.


L’exemple À Courthézon, Alain Rochebonne a déjà des conseillers FN

Le maire de Courthézon fait partie des élus que Marion Maréchal-Le Pen a rencontrés en vue des prochaines municipales. Mais pour lui qui fonctionne à « l’efficacité » et non au « numerus clausus » comme il le précise, pas question de négocier le nombre de personnes.

« Il y a des années où il y avait 2 ou 3 conseillers FN, actuellement, il y en a un. Cela fait 24 ans que j’ai des conseillers FN dans mon équipe et ce n’est pas parce qu’ils ont spécialement cette étiquette mais parce qu’ils ont envie de bosser qu’ils sont avec moi. Je suis encarté nulle part et je ne fais pas dans la stratégie. On est juste représentatif d’une partie de la nation et ça ne me pose aucun problème« .

Mélodie Testi

Source: La Provence.com

Source de l’article: http://fninfos.fr/?p=21035

Soyez républicains, partagez svp !

  • more Marion Maréchal Le Pen : « Entrer dans le système politique local »

Front National
Marine le pen
Le Pen
Rassemblement National

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.