Ozanam, un quartier de Carcassonne invivable

immigration FN 300x219 Ozanam, un quartier de Carcassonne invivableUne lettre, signée par le président de l’association des « pavillonnaires d’Ozanam », un quartier de Carcassonne (Aude),  a été adressée au président de la République, au ministre de l’Intérieur, au préfet, au commissaire de police, à la société HLM gestionnaire des logements du quartier afin que les polices et la force publique réinvestissent ce quartier devenu invivable par la faute des racailles.

La vie quotidienne à Ozanam se résume en « agressions verbales et gestuelles, utilisation de l’espace privatif, cambriolages des maisons, vols dans les véhicules, rodéos de quads, voitures, scooters, motos, de jour comme de nuit ; trafics en tous genres »…
Les demandes des riverains sont simples : ils veulent que les policiers reviennent dans le quartier, surtout aux heures « sensibles », soit de 17 heures à 1 heure du matin.

La rédaction de cette lettre est intervenue au surlendemain de l’agression de deux policiers municipaux à moto qui ont dû quitter les lieux avant que la situation dégénère et à l’avant-veille d’une descente de police… Elle est aussi envoyée au moment où dans d’autres quartiers de la ville les associations poussent également leur coup de gueule pour des faits sensiblement identiques. En raison du fait que les autorités de police sont pour la plupart en congés, aucune suite officielle n’a été donnée à ces revendications !

La tension monte à Ozanam. Pour la deuxième fois en quatre ans, les riverains, via leur association, alertent les autorités sur un climat qui se dégrade dangereusement… Comme dans bien d’autres lieux de France. Mais soyons rassurés, à la suite des violents affrontements d’Amiens, notre président « normal » et son grand policier se sont « fâchés ». On va voir ce qu’on va voir et les voyous peuvent avoir peur !

Source

Source de l’article: http://www.nationspresse.info/?p=182921

Soyez républicains, partagez svp !

  • more Ozanam, un quartier de Carcassonne invivable

Front National
Marine le pen
Le Pen
Rassemblement National

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.