honte à la France, honneur au Venezuela !FN 17 Federation Front National de Charente-Maritime

honte Snowden : honte à la France, honneur au Venezuela !

Coupable, et fier de l’être, d’avoir révélé au monde entier, preuves et détails à l’appui, l’ampleur du système de surveillance planétaire sous lequel les États-Unis, son pays, ont placé leurs propres ressortissants, leurs adversaires et leurs alliés, Edward Snowden joue depuis trois semaines les fugitifs, à Hong Kong, puis à Moscou, sous la menace de l’extradition et du procès qui lui fait encourir, le plus démocratiquement du monde, jusqu’à trente ans de prison, et dans l’attente d’une réponse à la demande d’asile qu’il a présentée, à ce jour, à vingt et un États.

On attendait avec curiosité, voire avec anxiété, le nom du pays qui oserait braver la plus grande puissance du monde et mettre à l’abri de ses poursuites et de ses vengeances le courageux « lanceur d’alerte ». Que la Chine n’ait pas été ce pays, que la Russie, embarrassée, ait confiné Snowden sur l’aéroport de Cheremetievo et souhaite refiler à d’autres cette patate chaude n’a rien d’étonnant. Les dirigeants de ces deux États ont trop de mépris pour les libertés les plus élémentaires et redoutent trop ce genre de trublions pour faire droit à la supplique d’un homme qui, s’il était chinois ou russe, aurait depuis longtemps été envoyé faire un tour au laogai ou au goulag. Eu égard au service rendu à l’humanité et au risque encouru par Snowden, la France, mère patrie des droits de l’homme, la France qui accueille chaque année, réguliers ou clandestins pêle-mêle, deux cent mille étrangers, la France terre d’asile semblait en revanche toute indiquée pour offrir à Snowden le répit et le refuge qu’il demande.

Mais la France a fermé sa porte au nez de Snowden. La France est gênée parce que, elle aussi, en bonne petite élève, espionne, à son échelle et avec ses moyens, ses propres citoyens. La France, hypocrite, a prétendu qu’elle n’avait pas reçu dans les formes juridiques convenables la requête d’Edward Snowden. La France, cynique, bien loin d’accorder sa protection à l’homme traqué, a rêvé de l’intercepter à bord de l’avion du président bolivien Morales. La France, servile, ne manquera pas le rendez-vous convenu par l’Union européenne pour négocier avec Washington un accord de libre-échange, et cela sans préalable, sans avoir obtenu des États-Unis les explications et les excuses qu’elle avait dans un premier temps feint d’exiger.

Ce sont en définitive deux pays d’Amérique latine, deux puissances de second ou de troisième ordre, le Venezuela et le Nicaragua, qui ont osé ouvrir à Snowden l’accès de leur territoire. L’Équateur avait donné l’exemple en hébergeant au siège de son ambassade londonienne Julian Assange, lui aussi en butte à la vindicte nord-américaine. Peu importe en l’occurrence que Daniel Ortega et Nicolás Maduro ne soient pas des démocrates irréprochables et qu’ils soient plus motivés, selon toute vraisemblance, par leur détestation des États-Unis que par le sens de la justice et l’amour de la liberté. Leur détermination n’en fait pas moins ressortir notre lâcheté, leur initiative notre démission. Honte à la France, donc, et honneur au Venezuela !

Source: BVoltaire

Source de l’article: http://fninfos.fr/?p=20300

Soyez républicains, partagez svp !

  • more Snowden : honte à la France, honneur au Venezuela !

Front National
Marine le pen
Le Pen
Rassemblement National

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.