interview de Catherine Martin, candidate FN

729594 20326934 460x306 300x199 Villeneuve s/ Lot (47) – législative partielle : interview de Catherine Martin, candidate FNLes dix candidat(e)s au premier tour des élections législatives sur Villeneuve répondent à une série de questions. Aujourd’hui, Catherine Martin, 56 ans, candidate du Front national.

Slogan ou formule qui résume votre candidature ? Pour une véritable démocratie.

Le nom de votre principal adversaire ? UMPS.

Sa qualité et son défaut ? Il est malheureux de constater qu’ils ont une facilité énorme pour tromper leur électorat, c’est peut-être une qualité politique mais un défaut en ce qui me concerne.

Votre qualité et votre défaut ? Je suis entière et droite et déteste le mensonge. Mon défaut est peut-être mon caractère entier.

Votre crainte? La perte des valeurs de mon pays et l’anéantissement de tout ce que nos anciens ont construit.

Votre espoir ? Un renouveau politique et économique en France.

Le dossier chaud ? La non-application de la tolérance zéro contre les criminels et les délinquants.

Votre position sur la ligne Villeneuve – Penne ? 8 kilomètres de ligne pour 41 millions d’euros environ, 8 passages à niveaux avec les risques d’accidents que cela implique et empêcher par cela le transport par autocars d’environ 170 000 voyageurs alors que des chauffeurs ont leur emploi assuré grâce à ce transport et que les professionnels du transport ont investi énormément… En période de crise, je trouve cela aberrant.

Faut-il avoir peur ou pas du FNPourquoi aurions-nous peur d’un parti démocrate dont la seule tare est de défendre l’intérêt des Français ?

Êtes-vous tombée dans la politique quand vous étiez petite ?Petite non, mais à l’adolescence oui.

Une idée pour concilier ruralité et urbanité dans la circonscription ? Concilier me semble être un terme qui laisse entrevoir une discorde entre la ville et la campagne, hors Villeneuve étant plutôt un village, nous ne faisons qu’un avec la campagne.

Le cumul des mandats : un concept dépassé ? Je suis contre le cumul des mandats car cela est susceptible d’entraîner un fort absentéisme et un manquement aux tâches qui incombent à nos élus.

L’idée phare pour rendre la circonscription attractive depuis Paris ? Retrouver une qualité de vie que nous avions et faire en sorte que le Salon de l’agriculture ne soit pas qu’une vitrine et que reprennent vie nos campagnes désertifiées.

La réserve parlementaire, une question taboue ? Lorsque l’on voit la misère que subissent nos concitoyens, que beaucoup vivent sous le seuil de pauvreté, comment peut-on oser maintenir ce système, ceci sans aucune transparence et manifestement utilisé à des fins clientélistes ?

Les commissions où vous aimeriez œuvrer ? À la commission des lois.

Quand vous voulez décompresser, vous faites… ? Retour aux sources c’est-à-dire me remettre en osmose avec la nature.

Là où on est sûr de vous trouver ? Dans mon magasin, la semaine et dans ma ferme le week-end.

Là où vous n’êtes jamais ? Au ski car je n’aime pas la neige et le froid.

Bordeaux, Toulouse ou Paris ? J’aime beaucoup Bordeaux (j’y ai fait mes études) et j’ai toujours trouvé que cette ville avait une âme.

La circonscription dans vingt ans ? Si nous ne changeons rien au film, dans vingt ans nous n’aurons plus de vie à la campagne et ça me fait peur.

Un produit lot-et-garonnais à faire découvrir à l’Assemblée nationale ? Pourquoi un seul ? Il y a tellement de bons produits dans notre campagne : la noisette de Cancon, les chocolats de chez Danacher à Fumel, les foies gras, les pruneaux… De quoi proposer un bon repas à ces messieurs-dames !

Source : Sud-Ouest

Source de l’article: http://fninfos.fr/?p=16577

Soyez républicains, partagez svp !

  • more Villeneuve s/ Lot (47) – législative partielle : interview de Catherine Martin, candidate FN

Front National
Marine le pen
Le Pen
Rassemblement National

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.